04 février 2013

Une nuit dans Manhattan désert

C'était en janvier 1987. J'étais alors à New-York quelques jours. Je ne logeais pas au Sofitel mais chez un ami médecin du New-Jersey. J'avais décidé de passer la journée dans Manhattan pour y voir quelques expos, l'un ou l'autre musée, je ne sais plus. D'aller manger dans l'un ou l'autre restaurant (contrairement au préjugé tenace, on mange très bien, dans cette ville) puis peut-etre d'aller prendre un verre dans un bar avant de reprendre le dernier bus. Vers 17 heures, je ressentis comme quelque chose d'étrange. Il me semblait que... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 février 2013

Des orages, pas d'otages

Une chose encore que j'ai oublié de dire que j'aimais. Les orages. Et plus encore les orages tropicaux. Je ne sais pas pourquoi, ce phénomène a toujours éveillé chez moi mon cerveau reptilien. Je vous parle ici du temps des dinosaures. Aujourd'hui, je me demande même si un tsunami pourrait me faire lever le petit doigt. Quand j'étais enfant, à l'âge où je ne connais pas encore les malheurs de l'érection inutile, j'adorais regarder les orages s'abattre sur la campagne condruze. Ma mère avait beau me dire que j'allais me brûler les yeux... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 février 2013

Les grosses soupes

L'Inhumain est un animal étrange et contradictoire. Par exemple, ce matin, il fait gris, il pleut, le genre de temps qui me donne surtout envie de ne rien foutre et de retourner au lit. Pourtant, chose bizarre, j'étais en forme!!! Et même de bonne humeur. Si, si, ça m'arrive. Alors, comme j'étais en forme, j'ai décidé de me préparer ce que, dans mon enfance, on appelait une "bonne vieille grosse soupe". Je me suis toujours demandé pourquoi ce plait ne se trouvait jamais sur la carte des grands restaurants. Sans doute trop "vulgaire". ... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 10:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 février 2013

Des geysers encore

Quelqu'un me demande si le geyser que j'allais voir dans le but (peut-être purement psychologique) d'apaiser mes ligaments douloureux surgissait de manière régulière? Pas autant que le célèbre Old Faithfull. Il devait avoir un cycle d'une trentaine d'heures. Dans le fond, c'était mieux. Rien n'est plus embêtant qu'un phénomène prévisible. Un peu comme si quelqu'une enlevait ses chaussettes tous les soirs à 19 heures 34, pas une minute de plus ou de moins. Ça devient vite une routine, un geste machinal auquel on ne prête même plus la... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 10:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 février 2013

Un gésier, des geysers

Vous savez, les gens qui ne me connaissent que de loin. Ceux qui ne m'ont jamais vu qu'avec le masque provocateur qui ne servait en fait qu'à cacher mon immense et pathologique timidité. Tous ces gens qui trouvaient que j'étais un être profondément méchant, jusqu'à même à aller me cracher au visage. C'est déjà arrivé. Pas qu'une fois. Je parle ici du vrai crachat, le pysique, celui qui nécessite un mouchoir pour s'essuyer le visage. Pas le crachat moral qui, lui, l'air de rien, met beaucoup plus de temps à s'effacer. Bon, c'est vrai... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 01:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 février 2013

Moi, un bon prof ? Allons, allons...

Quand je suis arrivé au Mexique, j'étais donc engagé par l'Alliance française de Guadalajara. En tant que, vu mon CV (???) responsable des activités culturelles. Pour un salaire relativement important là-bas (400 euros), un logement à ma disposition. J'ai très vite déchanté. C'était l'ancien directeur de l'endroit qui avait dû fuir vers le Texas en raison de magouilles et autres escroqueries qui m'avait promis tout cela. Le nouveau directeur m'avait tout de suite mis au courant. Mais, Joseph,on n'a pas assez d'argent pour t'offrir ce... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 18:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 février 2013

Le t-shirt encore

Quand il était professeur de français à l'école d'Horticulture de la ville de Luik, Jacques Izoard avait devancé Bart de Wever. Il avait interdit aux élèves d'entrer dans sa classe en portant un t-shirt avec des inscriptions en anglais ou en tout autre langue que le français. Hé sssieur, ça va pas? ça n'existe pas des t-shirts en français!  Bien entendu, Jacques savait qu'il ne pouvait "punir" ses étudiants s'ils lui désobéissaient. Je ne vous demande pas ça pour demain, mais la nouvelle règle débute le mois prochain. Des notes... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 février 2013

Salut les pédés!

Je dédie cette photo à Bart de Wever, cet homme politique anversois, amateur de provocations plongées dans l'amalgamme. Voilà qu'il vient de décider que les fonctionnaires de la ville d'Anvers ne pourront désormais plus porter de t-shirt "arc-en-ciel". Ce serait, dit-il, annoncer leur préférence sexuelle et, ça, les Anversois n'ont pas besoin de le savoir. Autrement dit, back to the trees,  et que ces gens-là restent cachés. Ou peut-être que Bartie regrette le temps du triangle rose? Je ne sais pas. Et si, une course cycliste... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 février 2013

Des larmes, mon amour

Tout à l'heure, je ne sais pas pourquoi, je repensais au connard qui, en pleine rue, m'avait annoncé la mort de Hubert Grooteclaes. Je ne sais pas pourquoi, les larmes me sont venues. Et quand je pleure, je pleure. Je tchôule, comme on dit à Luik. C'est beaucoup plus fort que pleurer. J'étais resté paralysé au milieu de la rue. Je m'étais rendu chez un couple d'amis qui tenaient une boutique Ils savaient. Je leur avais demadé si je pouvais aller aux toilettes. Oui, oui Joseph. Ils se doutaient bien que j'alais me cacher pour tchouler.... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 01:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
31 janvier 2013

Les amours d'enfant

Je taquine parfois ma fille qui n'a pas encore dix ans en lui demandant des nouvelles de ses amoureux. Pas de ses amoureuses parce qu'elle m'avait répondu "hé, dis, papa, je ne suis pas gay, hein". Elle m'avait déjà fait rire en me disant que c'était fini avec Untel parce que c'était un gros con. Plus récemment, je lui ai demandé des nouvelles d'un Autretel. Hé, dis, papa, celui-là, ce n'était qu'une amourette de vacances hein! Elle déteste cela, mais je n'avais pas pu m'empêcher d'éclater de rire. Ah bon? Une amourette de vacances?... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 23:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]