Hier, c'était donc la fête du travail, je vous en ai parlé. Aujourd'hui, j'ai fait des recherches pour savoir s'il y a une fête des patrons dans le monde. Je n'ai rien trouvé. Vraiment, quelle injustice envers ces hommes qui proposent du boulot aux manants ! Ne conviendrait-il pas, tout d'abord de supprimer cette fête du travail pour la seule raison qu'il n'y a plus de travail et presque plus d'ouvriers. Espèce en voie de disparition qui ne subsiste plus guère qu'au Bangla Desh, ou autres endroits désolés ou ils sont payés cinquante centimes par jour, ceci permettant au Patron de se faire des couilles en or. Pour autant qu'ils en aient encore car les Patrons, ça n'existe plus non plus, chapeautés qu'ils sont par des supers patrons eux-mêmes sous la schlague de le Grande Economie. C'est assez bizarre comme situation, non ? 

Pourtant, il fut un temps où les patrons avaient des idées. Celle du travail pour tous, par exemple. Même pour les petits métiers. Comme le prouve ce document. (Merci à Philou).

image015

Ce patron, illustre inconnu qui aurait au moins d'entrer dans l'Histoire comme un précurseur. Un écologiste avant la lettre. Il avait compris, le brave homme qu'en temps qu'animal de trait, l'homme pètait moins que les bovidés, donc moins d'émissions de gaz toxiques pour la planète. Au moins, durant ses heures de travail, ce bovidé humain avait un toit. La photo le prouve. Le problème des SDF était ainsi résolu. Non seulement il avait un doigt, mais il bénéficiait de la chaleur dégagé par le cul de son bienfaiteur. Gloire et longue vie donc à tous ces bienfaiteurs de l'Humanité sur lesquels on ne cesse de cracher. C'est trop injuste !

Mais j'entends déjà rire et gronder la foule ! Car, le problème, avec tous ces salauds de pauvres, c'est qu'ils ne veulent plus travailler. Ce que je trouve normal, puisqu'il n'y a plus de travail... Oui, mais, tous ces chômeurs, ces éternels assistés, en hiver, par exemple, ils pourraient balayer les trottoirs, etc, etc. Oui. Le problème, c'est que s'ils se cassent une jambe dans ce travail non rémunéré, ils ne sont pas couverts par la mutuelle puisqu'ils ne peuvent pas travailler...