image014

 

En ce jour du premier mai, comment ne pas penser à tous ces gens (chômeurs pour la plupart) qui vont aller assister au défilé traditionnel à Luik et dans d'autres villes du pays. À Luik, voilà comment ça se passe. Le défilé commence traditionnellement par celui de plusieurs troupes de majorettes. Moment fort attendu offert aux nombreux pédophiles discrets se trouvant sur les trottoirs. Ensuite, groupes syndicaux, drapeaux rouges et tout le tintouin. Puis, arrive le clou du spectacle : le discours des personnalités politiques du coin. Même si les gens le connaissent par coeur (cela fait bien cinquante ans qu'il est le même), c'est quand même l'occasion de boire quelques bières (car les discours sont aussi longs que creux) en n'écoutant pas. C'est aussi l'occasion de constater qu'une telle a mal vieilli depuis l'an dernier, qu'un autre porte encore bien pour son âge. Et puis, aussi, il y a les jeunes loups qui font leur première apparition publique. Il est pas mal, celui-la, il me fait mouiller, dit une dame. Aux prochaines élections, je vote pour lui. Putain, celle-là, elle est bonne, répètent divers choeurs de mâles, aux prochaines élections, je lui mettrais bien autre chose que mon bulletin dans l'urne. 

Arrive le moment cerise sur le gâteaux. On se croirait dans une église. Les politiques se prennent pas la main et entonnent, d'une manière qui se veut convaincante, l'Internationale. C'EST LA LUUUU-TE FI-NAAAALEUUUH". Heureusement, ils ont un prompteur devant eux car ça fait longtemps déjà qu'ils ont oublié la suite...