Tandis que tout Toulouse (et plus encore) est suspendu à l'intervention du RAID, j'apprends la mort de Claude Duneton. Ses deux premiers ouvrages, Parler croquant et Je suis comme une truie qui doute m'avaient permis d'appréhender la langue française d'une tout autre manière, bien au-delà de l'enseignement conventionnel et stérile. Et puis, un linguiste avec de l'humour, ça ne se rencontre pas tous les jours. D'une certaine manière, à travers ses livres, il m'était devenu un professeur buissonnier, comme devrait être tout professeur.

Comme une tristesse avant de passer à table...

duneton