31 mai 2010

Bures et tennis

Les mineurs de fond de la fin du XIXe siècle avaient un point commun avec les joueurs de tennis professionnels contemporains : ils devaient commencer jeunes leur carrière s'ils voulaient gravir les échelons. C'est ainsi qu'ils s'entraînaient douze heures par jour, six jours par semaine dès l'âge de cinq ans. Leur petite taille leur permettait de se glisser dans des boyaux inaccessibles aux adultes. Cela leur permettait aussi d'acquérir certaines notions de biologie et d'apprendre ce que signifiait "more ferrarum". Dans le noir,... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 13:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 mai 2010

Il était des petits navires

Difficile, évidemment, de dire ce qui s'est réellement passé ce matin au large de Gaza. Les nouvelles distillées au compte-gouttes sont toutes au conditionnel. Il y aurait, à présent, 19 morts. La flottille pacifiste n'aurait été qu'un leurre pour masquer une provocation. La flottille aurait dissimuler des armes à bord. Admettons... De là à tuer une mouche avec des bazookas... En tout cas, pour sentir la merde, ça sent la merde... Autre chose encore qu'au large de la Louisiane...
Posté par josephorban à 13:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mai 2010

Nerveusement éprouvant

Comme vous le savez, je déteste le sport en général et tous les autres en particulier. J'ai ri, aujourd'hui, en lisant que la pauvre Justine se plaignait parce qu'elle allait devoir jouer cinq matchs d'affilée : "physiquement, ça va, mais c'est nerveusement éprouvant". Pauv pitite, va. C'est sans doute le discours que tenaient aussi les mineurs de fond et les métallos : une semaine de six jours, physiquement, ça va (on a l'entraînement), mais, nerveusement... Surtout que, de leur côté, ça durait quarante années (enfin, quand ils y... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 00:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 mai 2010

Glamour

Dans un précédent message, je vous avouais avoir acheté un numéro du journal La Meuse. Un journal plus que nul qui prend le peuple dans le sens du poil et qui ne manque pas une occasion de le faire. Dans ce numéro, il demandait au lectorat de voter pour la personnalité politique la plus "glamour" qio se présentera aux prochaines élections. Dix candidats, dix candidates donc. Très malicieusement, le rédacteur flatte la croupe des lecteurs en écrivant : "Certes, ce n'est pas pour leur physique que vous leur accorderez votre voix le 13... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mai 2010

Beau oui comme Rimbaud

Ainsi donc, l'on aurait retrouvé une photo inconnue de Rimbaud ! La belle affaire !La personne ayant découvert ce document, sans doute un rimbaldophile, trouve la ressemblance frappante, sinon évidente. Bof, bof, bof... La photo est datée "entre 1880 et 1890". Si c'est en 80, notre jeune inconnu (de 26 ans) semble bien âgé et bien jeune dix ans plus tard (un an avant sa mort). Mais quand bien même ce serait Arthur, je ne comprends pas l'importance accordée à cette photo. Même en 1880, le poète Rimbaud était mort depuis... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mai 2010

Grognes

Les employé(e) du GB Kleyer, tels d'irréductibles Gaulois, poursuivent leur grève. Ce qui ne va pas sans susciter certains grognements. Ainsi, hier, un client retraité qui me disait ne pas les comprendre. Elles gagnent 1300 euros en m-temps, vous imaginez, ça fait 2 600 euros à plein temps! Vu comme ça, évidemment. À plein temps, elles en gagneraient peut être 1500. Le patron carolo qui voudrait racheter les surfaces abandonnées par Carrefour grogne lui aussi. Il ne comprend pas. Il leur offre un emploi stable (???) et elles râlent !... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2010

Civisme

À Liège, on sait que tous les hommes naissent égaux. La preuve avec la taxe annuelle sur les immondices. Lorsque vous êtes isolé, que vous gagnez 1000 (ou mois) euros par mois ou 100 000 dans le même temps, la taxe est la même : 100 euros. Toujours dans un souci d'égalité, la Ville vous offre vingt sacs poubelles par an. Ce qui est un peu injuste car, quand on gagne 100 000 euros (ou plus) par mois, on consomme nettement plus et on a donc plus de déchets. Un ami me disait qu'il serait plus équitable de faire payer la taxe en fonction... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2010

Solution (suite et fin)

Voici la solution de l'énigme de samedi. Il s'agissait de trouver le titre d'un roman de Victor Huga "écrit lors d'un proche exil". La réponse était "Nonante-trois" (Quatre-vingt-treize). Vu le peu de réactions (c'est peu dire) à cette chronique ludique, je la termine donc aujourd'hui.  
Posté par josephorban à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2010

Bebert di Djudla

Bebert (prénom d'emprunt) a 71 ans. Ce qui ne l'empêche pas d'être sinon toujours amoureux, du moins encore jaloux. Ainsi n'a-t-il pas supporté que sa femme le quitte dernièrement. Il a donc décidé de se venger. Une balle ? Un couteau ? Un marteau ? Que nenni ! Bebert est toujours djeune. Il est allé acheter une bombe de couleur en Outremeuse (j'imagine bien où) puis est entré dans la boutique de son ex. Là, il a copieusement arrosé de peinture les vêtements exposés en vitrine. Ça m'a fait rire. On ne sait pas si Bebert possède... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 20:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2010

Les Jardin des Acacias

C'est un espace vert qui se mérite. Il faut gravir le Bois l'Evêque  jusqu'au sommet, là où la rue des Acacias se jette dans celle du Bois. L'espace se prolonge tout le long du boulevard Kleyer. Une pelouse, des arbres. Il y avait même un cèdre du Liban que l'on a dû abattre pour cause de maladie. En mai, les acacias fleurissent. Il m'arrive de m'asseoir à leur ombre, de leur prendre une grappe de fleurs jaunes au goût proche des petits pois frais...Un endroit solitaire. Parfois l'un ou l'autre promeneur avec son chien. Quelques... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]