25 octobre 2012

La mémoire mimosa

La mémoire est une chose étrange mais importante pour moi. Ayant passé, ces dernières années, quelques séjours en hôpital, j'ai connu certains moments d'amnésie à cause des produits injectés. Je ne me souviens plus des gens qui sont venus me voir, du temps qu'il faisait, je téléphonais à des amis pour leur dire que j'avais été hospitalisé et ils me répondaient, parfois : mais, Joseph, on est venus te voir deux fois!!! Lors de ma dernière villégiature, on devait m'enfoncer une tube dans l'oesophage. Le médecin me dit que je ne... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 15:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 octobre 2012

Tout ça...

Charles François vient de retrouver dans ses archives une photo prise en 1984/85, en tout cas avant mon départ au Mexique. On y voit, de gauche à droite, Daniel Fourneau (peintre), l'auteur de ce blog (alors chômeur en veste Yves Saint-Laurent) et Jacques Lizène (artiste de le médiocrité). La photo a été prise à la terrasse de la Taverne Saint-Paul, alors haut lieu de rencontres fort peu artistiques entre artistes divers. Et sans doute prise fort tôt vu nos visages peu ravagés. À l'époque, la Taverne était tenue de 10 heures du matin... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 12:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
19 octobre 2012

La solitude, Barbara

Je vais sans doute étonner tous ceux et tous ceux qui me reprochent ma misogynie: j'ai toujours trouvé la chanteuse Barbara très belle. Oh, pas d'une beauté à la Kristel, du genre à exposer premier quartier, dernier quartier et pleine lune sur les affiches de ciné. Non. Il y avait chez elle, la beauté du regard. C'est important le regard. Il y a des mecs qui regardent d'abord les seins, les fesses, qui imaginent le con. Moi, ce que je regarde d'abord chez une femme, ce sont ses yeux et puis ses mains. Le reste n'étant même pas... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 13:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 octobre 2012

François comment encore?

Il y a une quinzaine de jours, je ne sais pas pourquoi, je repense à un peintre que j'ai connu voici un quart de siècle. Un mec bien. Un peu branque, sans quoi on n'est pas artiste. Mais, merle, François comment encore??? Pas moyen de me rappeler.  Tout à l'heure, je téléphone à mon amie Silvana Belletti. Une "macaroni" comme son nom l'indique. Je l'aime bien, Silvana. Un peu branque, mais... On blablate. Au bout d'un moment, elle me dit :"tu te souviens de François Kroonen"? Ah oui, dis-je, figure-toi que j'ai pensé à lui il y... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 20:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 octobre 2012

Automne citadelle

Je n'ai pas eu vraiment l'occasion de prendre beaucoup de photos de l'automne citadelle, ni même d'y poursuivre mon travail d'ethnologue. Mon intervention à la carotide ayant été reportée au 12 novembre.Je me suis donc rabattu au comportement des infirmières, femmes envers qui j'ai beaucoup de respect. C'était assez amusant. Accueil. On me demande, en vue des repas, si je suis un régime spécial. Diabétique. Bien. Repas (c'est une litote) de midi. Bouffe sans sel. Je le fais aimablement remarquer à l'infirmière qui, d'une voix rogue... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 16:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 octobre 2012

Comment ça, le Roi des distraits?

Je l'ai retrouvé, mon téléphone. Je savais bien qu'il n'était pas très loin. Pas à portée de main, mais à portée de pied. Juste là, sur le sol. Je savais bien qu'hier, le livre que j'étais en train de lire était tombé par terre. Je l'avais ramassé et, comme je terminais une communication téléphonique, je l'ai remplacé par le téléphone. Je sentais même ses ondes magnétiques me lécher les orteils. J'aurais même pu marcher dessus. L'entendre craquer sous mes pieds. Mais bon, à force de m'emmerder à sonner tout le temps sous prétexte que... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 23:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 octobre 2012

Papa, le Roi des distraits

C'est ainsi qu'Elise me surnomme, mais là, elle pourrait bien me sacrer Empereur. Depuis ce matin, je cherche en vain mon téléphone!!!Le socle sur lequel il devrait logiquement reposer n'arrête pas de sonner. Et ça m'énerve à crever. Je suis allé voir dans les poubelles, dans le frigo. Rien. Disparu. Bon, il doit me mordre le nez comme je dis. Mais non, il sonne. Et rien pour me guider vers lui. Purée de rutabagas...
Posté par josephorban à 19:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2012

Un petit garçon

On disait que. On disait qu'au lieu d'avoir une petite fille, j'aurais eu un petit garçon. Un jour, vers l'adolescence, un jour qu'il se pensait devenu grand, il serait venu me dire... Me dire rien du tout en fait... Il serait venu, silencieux et il aurait râlé de me voir sourire, et se mettrait sans doute en colère en voyant que le vieux avait compris. Et le petit garçon, devenu grand aurait mis une lune, un an avant de m'avouer qu'une fille (ou un garçon, je m'en fiche) lui avait dit "je t'aime". J'aurais souri et sans doute, bien... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 01:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2012

Les traits bleus encore

Après Roc, c'est Brassor qui tente de me venir en aide quant au mystère des traits bleus tatoués sous les yeux. Leur hypothèse est la même: la marque d'un ou plusieurs meurtres. Mais, ils parlent de larmes tatouées. Ici, il s'agit de simples traits semblables à ceux que se font celles qui ne sont pas des hommes pour agrandir leur regard. Le mystère reste donc entier.
Posté par josephorban à 18:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 octobre 2012

Les traits bleus sous les yeux

Mon ami Rico, lointain et virtuel, me suggère une réponse à la question que je me posais l'autre jour à l'Hôtel Citadelle. Que signifiaient les deux traits bleus tatoués au bord des yeux d'un homme que j'avais rencontré. Bon, c'est un truand, c'est lui-même qui me l'a dit. Enfin, sinon un truand, un multi récidiviste. Rico me propose "un trait, un meurtre". C'est plausible. L'homme n'avait pas l'air commode, mais, paradoxalement, il était plutôt sympathique. Ce qui ne veut rien dire. Lors du procès Dutroux, les femmes appelées à... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 18:21 - - Commentaires [5] - Permalien [#]