11 juin 2014

Vivement dans quinze jours

...qu'ils nous reviennent la queue entre les jambes ou bien sous le bras, peu m'importe. On va nous parler d'eux pendant quinze jours. À peine arrivés sur le sole brésilien qu'on apprend déjà qu'il y a une petite pluie. Demain, on nous dira si leurs urines sont claires, comment sont leurs selles. Si Untel ronfle ou pète dans la chambre ou peut-être les deux. Les couleurs nationales sont partout, au cou des caissières, sur un paté de foie spécial diables rouges, sur les rétroviseurs... Partout. Jusqu'à la nausée. Vive l'Algérie, vive... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 18:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]