...qu'ils nous reviennent la queue entre les jambes ou bien sous le bras, peu m'importe. On va nous parler d'eux pendant quinze jours. À peine arrivés sur le sole brésilien qu'on apprend déjà qu'il y a une petite pluie. Demain, on nous dira si leurs urines sont claires, comment sont leurs selles. Si Untel ronfle ou pète dans la chambre ou peut-être les deux. Les couleurs nationales sont partout, au cou des caissières, sur un paté de foie spécial diables rouges, sur les rétroviseurs... Partout. Jusqu'à la nausée.

Vive l'Algérie, vive la Russie, vive la Corée du Sud ! Et allez aux diables !

Je vais encore me faire des amis...