Voilà bien un bel exemple de belgicisme que, au contraire des ayatollahs du bon langage, je revendique pleinement. J'en parlais samedi avec ma fille. Oh, papa, me dit-elle, je vais me laver les mains parce que ça plaque ! Elle sait bien que ce n'est pas "français", mais loin de moi l'idée de lui faire remarquer. Je trouve le mot admirable.

À Liège (je ne sais pas à Charleroi, Namur ou Mons), quand on a les mains qui "plaquent", c'est autre chose que d'avoir les mains qui collent. C'est plus fort. C'est comme le sparadrap du capitaine Haddock ou comme "tchouler" par rapport à pleurer.

Ce sont des mots du terroir que l'on ne peut traduire... Ce sont des mots qui viennent du coeur...