Bien sûr, dans ma mémoire d'enfant, j'ai des souvenirs de récits du débarquement de Normandie. Nous étions presque obligés d'aller voir Le jour le plus long. Ce film où les héros alliées ne mouraient presque pas. On me disait que les héros avaient une chance sur cent d'atteindre les côtes vivants. Depuis les falaises, les Boches (comme on disait alors) n'avaient qu'à les tirer comme des lapins, ce qui ne rendait la victoire des héros que plus grande.

Or, j'apprends que les Alliés étaient trois fois plus nombreux que les Boches. Et que sur les 150 000 soldats qui débarquèrent, il n'y eut "que" 15 000 morts. Ce qui signifie une chance sur dix d'arriver et non une sur cent.

Encore des souvenirs héroïques de l'enfance qui s'envolent...