... dans nos sociétés occidentales, toutes les femmes sont douces. Toutes les mamans sont angéliques. La preuve, c'est que dans les cas de garde principale d'enfant, dans 99, 9 % des cas, celle-ci est accordée aux adorables douces mamans angéliques. Même si celles-ci sont alcooliques, camées, etc. Les pères étant généralement considérés comme des soudards sous-merdiques, porteurs de toutes les tares du monde. 

Je ne dis pas qu'il n'existe pas de mères aimantes. Mais les femmes sont en général plus intelligentes que les mâles. À la force physique et brutale de ces derniers, elles préfèrent user de leur force psychologique, plus perfide, plus insidieuse et, au bout du compte, beaucoup plus traumatisantes.

L'arme fatale dont elles disposent est celui de la mère abusive. Que l'on pourrait qualifier de syndrome de la "mère juive" en prenant le risque de se faire accuser d'antisémitisme. Des milliers de romans ont étés construits sur ce thème.

Je ne prétends pas que ces mères représentent la majorité, mais elles sont plus nombreuses qu'on le pense. Et ça vous assassine sans laisser la moindre trace visible de coup. Même pas la plus petite griffure. Même pas la moindre esquisse d'hématome. Et, pourtant, des années et des années après avoir été poussées dans la fosse, elles continuent à vous assassiner en silence et en toute impunité.