Un tribunal britannique vient de condamner un jeune homme à 1000 euros d'amende pour cruauté envers les animaux. Lors d'une soirée quelque peu arrosée sans doute, le condamné avait avalé le poisson rouge vivant qui prenait son dernier bain de bière. La SPA anglaise se félicite de cette condamnation. Ce qui est drôle dans cette histoire stupide, ce sont les motivations du tribunal :

L'inspecteur en chef de la RSPCA, Michelle Charlton, a, quant à elle, cité le rapport d'un vétérinaire établissant que "l'estomac constitue un endroit totalement inapproprié pour un poisson rouge, condamné à une mort lente en raison de l'effet conjugué d'un manque d'oxygène, d'un taux d'acidité (pH) élevé et de l'alcool absorbé".

Soit.

Cette analyse est aussi valable pour le homard, en y ajoutant que l'eau bouillante dans lequel il est plongé vivant n'est pas représentatif du milieu naturel du homard.

Vont avoir du boulot, les tribunaux anglais...