Au début, j'avais pas de nom car on savait déjà qu'on allait me déporter à une petite centaine de kilomètres de l'endroit où je suis née. Mais, avant cela, on m'a plongée dans le gaz quelques heures pendant lesquelles on m'a fait la totale. J'ai donc fait le voyage durant près d'une heure, plongée dans le noir, le bruit et dans une geôle où je pouvais à peine me tenir. Imaginez que l'on fasse cela à un animal humain et vous auriez toutes les polices du royaume à vos troussses. Mais non, je ne suis qu'une bâtarde siamoise. Cela fait à présent près d'un an que j'étudie le comportement de ces bipèdes étranges. C'est assez fascinant.

La personne qui s'occupe de moi est un individu mâle dans l'automne de sa vie. Au début, il a essayé de me donner un prénom. Ses borborygmes me laissaient froide. Puis, un jour, il a émis un son que mon oreille aimait bien. C'est ainsi que je m'appelle Belle. C'est la première chose que j'ai remarqué chez ces bipèdes : ils sont bêtes ! Beaucoup plus que nous. Par exemple, je comprends mon prénom, je sais ce que signifie "viens". Je comprends même des choses plus complexes du genre "tu veux manger", "tu veux sortir" tandis que lui, il n'entend rien à mes miaulements. Et dieu sait si j'aime miauler ! C'est même une de mes activités favorites. Lui, ça semble l'énerver. Pourtant, je ne miaule que quatre ou cinq fois par minute. Je ne suis pas une perruche quand même.

Le trait le plus étrange de cet animal, c'est qu'il s'éveille avec le jour et se couche avec la nuit. Tout le contraire de nous, les félins supérieurs. L'animal humain est égoïste. Tandis que je dors là où ça me plaît, il ne se préoccupe nullement de mon sommeil. Et vas-y que je brosse, et vas-y que je fasse la vaisselle (oh, ce bruit des assiettes qui s'entrechoquent !) et vas-y que je débarrasse la table ! Tout ça pendant que je dors, du moins que j'essaye de le faire. La nuit dernière, j'ai rêvé que j'étais un tigre, que je lui sautais dessus et que je lui fermais la gueule une bonne fois pour toute. Je me suis ravisée en me demandant qui alors me donnerait la patée, ouvrirait les boîtes ? Parce que l'animal humain est tellement bête qu'il fait cela pour nous. Ils ne se rendent même pas compte qu'ils sont esclaves des félins. Pauvres et lamentables idiots...

P1020428

(à suivre)