Un jour, il y a longtemps, hein, un type me demandait comment je faisais pour écrire de si beaux textes d'amour (oui, je dois en avoir écrit quelques uns, peut-être même plus) ? Tu dois être amoureux à mort pour écrire ça ? 

Ben non, justement, quand on est amoureux, on ne peut écrire que des textes d'amour imbécile. Les poèmes d'amour exigent une solitude totale et profonde. On n'écrit pas l'amour à quelqu'un qu'on aime. 

Je vais sans doute vous étonner, mais j'ai déjà été amoureux. Si, si, je vous le jure. Et vous savez ce que je rgarde en premier chez une femme (mais amis gays me le pardonneront, mais je n'ai jamais été amoureux d'un homme) ? Eh bien, ce n'est pas son cul, ce sont ses mains. Peut-être parce que, en tant qu'écrivain, mes mains sont mon seul organe sexuel. Je ne sais pas. 

Un jour, oh ! il y a plus de vingt ans de cela, j'étais tombé imbécilement amoureux d'une fille. Le genre de fille envers laquelle, comme d'habitude, je n'avais aucune chance. Enfin si, autant de chances qu'au Lotto. J'ai l'habitude. Je ne sais pas pourquoi, l'internet n'existait pas encore, je lui avais envoyé une lettre dans laquelle je lui disais que je m'étais touché la veille en pensant à elle !!! Ils sont comme ça, les timides, ils ont parfois des attitudes un peu bizarres. Trois jours plus tard, pour m'excuser de mon audace, je l'avais invitée dans un resto. Pour m'excuser. Et vous savez ce que m'avait dit cette dame ? Je vous le donne en mille.

Mais Joseph, une lettre comme ça, n'importe quelle femme rêve d'en recevoir ue un jour ! Sauf qu'on était déjà la nuit. J'ai demandé au patron de me faire une ardoise (on était fin de mois) et je suis rentré chez moi comme un moineau qui n'a plus de toit.

Je n'ai plus jamais revu la fille en question. Mais, je ne sais pas pourquoi, je continue à écrire des textes d'amour. Evidemment, faut savoir lire. Ce qui n'est pas donné à tout le monde...

https://www.youtube.com/watch?v=hL5JrivCaLM