Maintenant, c'est vrai que la voiture, c'est plutôt devenu une plaie. Ça pollue, ça te fait des embouteillages en veux-tu, en voilà. Et j'en passe. Et si on demandait aux automobilistes de verser une dîme en fonction des kilomètres parcourus ? En voilà une bonne idée ! Bien sûr, la dîme serait différente selon qu'il s'agit d'une autoroute, d'une voie communale, régionale, etc. C'est hyper compliqué, raison pour laquelle je vous donne le lien de cette idée née d'un cerveau sureinsteinien : http://www.lesoir.be/421201/article/actualite/belgique/2014-02-07/lille-taxe-au-kilometre-n-est-pas-un-supplement-d-impot

Mais comment vérifier tout cela ? Une guérite au bout de chaque rue ? Mais, Jojo, que t'es con, on voit bien que tu as déjà du mal à te servir d'un portable. La solution est simple : on vérifiera ton chemin parcouru grâce à ton GPS ! Ah bon ! Et comment con fait ? Ben, c'est simple, une fois arrivé à destination, t'auras un zigue (qui aura trouvé du travail) qui vérifiera ton GPS et qui te tendra la facture. Ah oui. Mais, ça risque de provoquer de fameux embouteillages ce genre de contrôle ? Mais non, imbécile, c'est justement pour supprimer les embouteillages qu'on fait ça !

J'ai toujours été trop naïf. Heu, si je peux me permettre une question ? Oui, oui, vas-y. Imaginons Raymond (ou Simone) dont tout le monde dans la famille est persuadé qu'il (elle) est tellement indispensable à sa boîte qu'il ne compte plus les heures supplémentaires, qu'il rentre parfois vers minuit (sans qu'on remarque des effluves d'un parfum différent de celui qu'il va offrir à son conjoint le 14 février ? Ah, ça oui, il (elle) a intérêt  à ce que le motif réel de ses heures supplémentaires habite sur son trajet régulier. En plus, c'est giga génial, avec ce système, on pourra même connaître l'adresse de la véritable raison des heures supplémentaires. Ah oui, tu vois, moi et les nouvelles technologies. Je me rends pas bien compte des progrès.

Ma voiture, c'est ma prison... Heureusement, j'en ai pas...