Le plus difficile, dans cette histoire, était d'entretenir le mystère. J'avais un peu l'impression de "trahir" mes amis en ne les mettant pas au courant. 

De plus, Lukas entretenait une correspondance avec sa soeur Hannah qui, elle-même en entretenait une autre avec "Mon cher Joseph Orban". Pas simple de jongler avec tout cela. J'ai finalement vendu la mèche le jour du décrochage. Finalement, tout le monde avait ri. Même les acheteurs. Après tout, sans me comparer à eux, ne dit-on pas que, en son temps, Magritte avait réalisé de faux Max Ernst ? Ici, je ne pouvais pas être accusé de faux puisque le peintre n'existait pas.

Tout le monde avait ri, sauf une personne. Le critique officiel liégeois aujourd'hui disparu. Un matin, je fus réveillé par le téléphone, téléphone qui n'allait pas cesser de sonner toute la journée. Jacques, le critique, n'avait pas du tout apprécié la supercherie , le foutage de gueule, et s'était fendu d'une critique violente dans l'émission radiophonique hebdomadaire qu'il tenait. Curieusement, même si j'avais de nombreuses connaissances à la radio-télé belge, je n'ai jamais pu obtenir copie de la bande-son. Je n'ai jamais entendu l'émission. Pour la bonne raison que rien ne m'insupporte plus que d'écouter la radio le matin pour apprendre combien il y a de kilomètres d'embouteillages dans le centre-ville ou de poutrelles levées à l'écluse de Lanaye. Je pouvais encore, à l'époque, supporter quelque rare, très rare présence féminine dans mon lit le matin (et l'idiot qui allait chercher des croissants pendant que le café passait), mais la radio : NON. Donc, je n'ai jamais réellement su ce que Jacques avait raconté sur moi. Juste que, quelques mois plus tard, le croisant en rue, je lui avais tendu la main et il m'avait dit: "je ne serre pas la main d'un individu de votre espèce". Il avait la rancune tenace, Jacques. Il lui faudra quelques années, une dizaine au moins, avant de reprendre un verre avec moi.

Mais, non, non, Lukas Kramer n'était pas mort. Il était simplement parti vivre au Mexique. Il avait toujours une correspondance avec Hannah qui en avait toujours une avec moi...

(à suivre)