Si vous en souffrez, je vous conseille de lire cet article, parfait exemple du blablatage universitaire. Si vous arrivez au bout de l'article, vous remarquerez une première chose : vous n'aurez rien, mais alors là, RIEN appris. Puis, vous constaterez que ce précieux pérorage aurait pu se résumer en une ligne, puisque, de toute manière, il n'y a rien à apprendre.

Je relève quand même le style proustien de l'auteure. De longues phrases pareilles, faut avoir du souffle pour aller jusqu'au bout. Il y a quand même, de temps à autre un signe de ponctuation. Chose qui ne convient guère au verbiage.

Bon, après avoir lu ça, je vais  lire une page d'Amélie, ça doit être moins indigeste... Le fast-food, c'est un peu comme la fast-littérature, ça doit être bon puisqu'il y a des milliers de personnes qui achètent...