En général, quand j'achète un journal, je le lis de la première à la dernière page. Parfois même les pages "économie" que je survole plutôt même si je n'y comprends rien. Mais il y a une page que je zappe toujours, c'est celle consacrée à l'automobile. Je n'ai jamais eu de permis de conduire, je peux à la limite distinguer une Rolls d'une 2CV, dire qu'une voiture a quatre roues et un volant, c'est tout.

Je viens, par distraction, de voir un petit reportage sur la nouvelle Bentley. Une voiture pas trop chère selon l'homme-sandwich de la firme: 415.000 €, mais TVA comprise, hein. Il y a, selon lui, deux sortes d'acheteurs. Un, les amateurs de belles voitures. C'est vrai que, dans la banlieue de  New-York, j'avais vu un mec qui s'était acheté une Ferrari pour l'installer dans son salon. Deux, toujours selon l'homme-sandwich, ce sont souvent des personnes qui ont un niveau de vie très élevé.

On ne l'aurait jamais deviné.