Hier, je me décide de descendre en ville. Je dois absolument signaler mon changement d'adresse, demander une nouvelle carte d'identité. Puis, ensuite, me rendre chez Belgacom pour tenter de résoudre mon problème. Direction l'horrible cité administrative de Liège réalisée, dans les années 60 par un architecte qui avait sans doute dû être refusé chez Lego.

Je prends un ticket pour la CI, un autre pour le changement d'adresse. Car il n'est pas possible de faire les deux au même guichet. J'apprends qu'il y a une trentaine de personnes qui attendent avant moi. Je suis de bonne humeur, j'estime qu'il faut cinq minutes par personne. Soit deux heures et demie d'attente. Je m'assieds donc devant l'écran qui appelle les gens. Au bout d'une heure, je me rends compte que le guichet CI est toujours bloqué à "102". Quant au guichet "changement d'adresse", il n'est pas encore apparu une seule fois. Et pour cause ! Je vais voir: ils sont tous les deux... fermés !!!

Je vais trouver le monsieur de l'accueil qui s'emmerde fermement depuis le matin. Oui, me dit-il, ils sont fermés, les deux employés sont absents. Et, dis-je, ce n'est pas possible de l'indiquer ? Non, me dit-il ! Donc, il y a une soixante de personnes qui attendent pour rien ? Oui. Bon, je me barre. Ma bonne humeur en a déjà pris un coup.

Deuxième étape: Belgacom...