29 décembre 2013

Minute de gloire

Dirk Bosmans a 37 ans, il habite Molenbeek et vient de remporter la Grande dictée de la langue néerlandaise qui se déroulait à La Haye (Pays-Bas). Il a gagné en ne faisant que treize fautes. Ce qui peut faire sourire. L'article du "journaliste" de la Dernière Heure se termine ainsi: Pas une seule faute d'orthographe ! Bravo. Mais si quelqu'un a compris la dernière phrase, qu'il me le fasse savoir.
Posté par josephorban à 12:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 décembre 2013

Travaille !

Oh ! Ta gueule, maman, même morte, tu gueules encore ! Quatorze ans plus tard ! Ta gueule ! http://www.dailymotion.com/video/xp62b_leo-ferre-la-porte_music  
Posté par josephorban à 20:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 décembre 2013

Last exit to… quoi ?

À partir de quarante ans on est, comme on dit à Liège, plus proche de Robermont (le cimetière) que de Rocourt (la maternité). J'en ai déjà parlé ici. C'est bizarre, mais je n'arrive pas à me faire à mon nouvel appartement. Pourtant, c'est un endroit calme. J'y ai l'eau chaude, des boutiques de proximité à portée de pied. Mais je ne "sens" pas ces murs; L'appartement me semble hostile. Je ne suis pas encore habitué à ses battements de coeur. Pour autant qu'il ait un coeur. Je n'ai pas ouvert les tentures de toute la journée, et je ne... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 20:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
28 décembre 2013

2014

Cette année, c'est Elise qui a composé la traditionnelle carte de voeux. Le vieux dinosaure n'étant pas aussi habile qu'elle sur Photoshop ! Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre, parfois ! Vivement la surdité !
Posté par josephorban à 14:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 décembre 2013

gaSTRONomie

Il y a, à cent mètres de ma nouvelle demeure, un petit traiteur chinois où l'on peut acheter des repas chauds. L'autre jour, je demande à ma fille si elles ont déjà acheté quelque chose là avec sa maman. Oui. C'était bon ? Ça allait, pas aussi bon que quand tu fais du thaï, mais si tu y vas, n'achète pas du filet de porc sauté ! Pourquoi, parce que, maman en avait acheté et c'était du poulet. C'est pas grave, tout le monde peut se tromper. Oui, je sais, mais pas deux fois, me répond Elise sur un ton péremptoire qu'elle a hérité de je... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 13:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 décembre 2013

Vivre en accord avec...

Une amie, très chère, qui reste malgré tout une amie, même si je l'envoie (trop) souvent voir aux six mille diables, m'envoie un message un peu réprobateur et surtout un peu triste de sa part. "Essaye déjà de vivre en accord avec ce que tu écris" me dit-elle. Je la sens sincère. Je sens qu'elle ne ment pas. Que, quelque part, ça la rend triste de m'entendre dire que je suis un con, une ordure, un moins que rien et tout le tralala. Cela prendrait trop de volumes de faire la liste de mes défauts. Le problème est justement là. Et on en... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2013

Les vers libres, ces asticots littéraires

Cela fait longtemps que je ne participes plus aux "nuits de la poésie". La dernière fois, il y a bien dix ans de cela, je me suis barré au bout d'une heure. Et encore, j'avais fait preuve de patience ! Il y avait les des poètes d'âges mélangés. C'est pas que je sois bégueule, loin de là. Je m'en fiche d'entendre ou de lire de "gros mots". Mais, entendre "foutre", "enculer" etc, dix fois par minute, ça me les gonfle assez rapidement. Comme si, aujourd'hui, ces mots-là faisaient LA poésie. Alors, maintenant, de plus jeunes écrivants... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 décembre 2013

Rue de la Butte

Cela fera bientôt trois mois que j'habite donc rue de la Butte, toujours sans téléphone (merci Belgacom) avec l'internet par wi-fi (merci Thierry). J'habite ce que l'on appelle le "bel étage", c'es-à-dire le premier, celui qui a le plus de lumière, sauf qu'il n'y a que rarement de la lumière. Que c'est la fée électricité qui m'en apporte. Aussi bien à minuit qu'à midi. Tout en écrivant, je me rends compte que je n'ai pas encore ouvert les rideaux. Cela fait plusieurs jours que ça dure. Je n'ai pas envie de m'exhiber aux voisins tandis... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 décembre 2013

Le temps des voeux

Il fut une époque, c'était au temps où la Poste existait encore et ne se contentait pas de n'apporter que des factures,une époque donc où je passais mon temps à envoyer une centaine de cartes de voeux aux gens que j'aimais. C'était un temps où je passais une quinzaine de jours à attendre une quinzaine de réponses. Jamais plus. Je créais ces cartes moi-même, je mettais un texte différent selon le destinataire. Ça me coûtait une fortune, mais j'aimais bien ce moment-là. Ça me faisait passer l'hiver au tendre. C'était le temps où... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 13:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 décembre 2013

Retrouvailles

Ce matin, en ouvrant une des caisses de ce foutu déménagement, j'ai retrouvé avec bonheur un cadeau que je croyais perdu. Un ami m'avait offert L'abécédaire de Gilles Deleuze en DVD. En guise de générique, avant chaque lettre, on voyait Gilles entouré de dizaines d'étudiants venus suivre son cours comme s'ils allaient au ciné. Disons qu'on devinait Gilles, plutôt, perdu qu'il était dans un lourd nuages de diverses fumées. Ce générique serait sans doute interdit aujourd'hui. On peut retrouver l'abécédaire en entier sur YouTube. Je... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 11:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]