C'est le nombre d'euros que les organisateurs du GP de Francorchamps ont perdu l'an dernier. C'est un peu mieux que les cinq millions d'euros perdus l'année précédente. Mais, à les entendre, il paraît que le grand prix rapporte de l'argent. Je sais que je suis nul en économie, mais il faudra qu'on m'explique ce genre de calcul.

Si je vous disais que je viens de perdre dix euros dans la rue mais que c'étaient vingt euros de gagnés, vous me prendriez pour un fou, non ? Ces organisateurs, eux, c'est pas pareil: ils nous prennent pour des cons. Quand je pense qu'une partie de la taxe provinciale sur les immondices sert à payer l'entretien du "plus beau circuit du monde", j'ai comme des envies de vomir

Notez qu'il paraît que les organisateurs de grand prix sont aux petits soins pour leurs invités. Je tiens cela d'un gars dont le passe-temps unique était d'assister à tous les grands prix du monde. Eh bien, selon lui, que ce soit en Australie, au Brésil, etc, il y avait toujours une pute qui l'attendait dans son hôtel. Mieux que ça. Pour les seize ans de son fils, il l'avait emmené avec lui en Australie. Eh bien, il y avait  aussi une pute pour le gamin.

Ça fait sans doute partie des frais généraux.