20 août 2013

Je me souviens XXIV

Je me souviens de mon premier bal de Nouvel An. J'avais 18 ans. J'y étais allé avec des pieds de plomb. Je me souviens avoir payé l'entrée. Regardé la salle quelques minutes. Et être parti aussitôt. Je me souviens avoir fait, à pied, les cinq kilomètres jusqu'à chez moi en imaginant que les autrens faisaient semblant de s'amuser. Je me souviens du seul bal des étudiants de romane auque j'aie jamais participé. Je me souviens de l'ami d'alors qui m'avait forcé à venir. Je me souviens d'une fille qui était venue m'inviter à danser. Le... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 20:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 août 2013

Pas de chomdu pour les critiques littéraires

Je viens d'apprendre que pas moins de... 555 livres allaient sortir lors de la prochaine rentrée littéraire. J'ai beaucoup d'admiration pour les critiques. Comment font-ils pour tenir leurs chroniques ? Usain Bolt, à côté, c'est un pipi de colibri à la sortie de l'oeuf. Je me suis toujours demandé comment faisait Pierre Maury pour lire, en une semaine, 5 000 pages de romans et encore trouver le temps d'en faire la critique. C'est un peu comme s'il courait le marathon en une minute.  La critique littéraire contemporaine est une... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 15:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 août 2013

Je me souviens XXIII

Je me souviens des vieilles bigottes qui, après Vatican II, se plaignaient sur le parvis de l'église, qu'avec ces messes en français, on n'y comprenait plus rien. Ceci dit, je trouve qu'en abandonnant le latin, l'Eglise a tout perdu de ses magies incantatoires.
Posté par josephorban à 15:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 août 2013

Je me souviens XXII

Je me souviens que ma mère ouvrait mon courrier à l'aide d'un fer à repasser à vapeur. Je me souviens que quand ma mère me suprenait à dire bonjour à une étudiante dans la rue (ce qui devait arriver une fois tous les hivers) elle me demandait qui était cette putain à qui j'avais parlé dans la rue. Je me souviens que ma mère, en larmes, m'avait dit, peu après mes vingt ans, qu'elle aurait préféré savoir que j'étais pédé plutôt que de me perdre mon temps avec toutes mes putes. Je me souviens qu'elle avait justifié cette étonnante... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 août 2013

Je me souviens XXI

Je me souviens n'avoir jamais aimé une seule chanson des Beatles. Je me souviens que j'appelais la femme de John Lennon Yokonne Ono. Je me souviens avoir écouté au moins mille fois le double album "Exile on main street" des Rolling Stones. Je me souviens m'être toujours demandé comment les ados de mon âge comprenaient les protest songs de Bob Dylan alors que sa voix nasillarde et son accent faisaient, qu'à l'écoute, j'y comprenais rien à ce qu'il disait. The answer my friend... Je me souviens, qu'au même moment, beaucoup de jeunes... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 août 2013

Je me souviens XX

En réponse au vieux réac. Je me souviens des années soixante. Je me souviens du temps où les parents fermaient les yeux sur ce qui pouvait bien se passer la nuit sous les tentes des camps scouts. (Où j'ai eu l'immense bonheur de ne jamais mettre la pointe de mon petit orteil). Je me souviens qu'à l'époque, jamais un curé dans l'exercice de sa fonction ou dans le cadre d'un atelier photo, n'aurait osé montrer à un petit garçon qu'il avait aussi un petit goupillon et que ce petit goupillon pouvait grandir et cracher de l'eau bénite. Je... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 10:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
20 août 2013

Langue de bois dans l'oreille des sourds

Pardon, des mal-entendants.  Commentant un match de football ce dernier wee-end" un "journaliste sportif", dans le feu de l'inaction a dit d'untel joueur qu'il était gros comme un cochon pour jouer au foot et qu'il avait quinze kilos de trop. Et alors ? Si c'est vrai, je ne vois pas où est le mal ? L'ennui pour l'homme c'est que la twitosphère (qui est à l'intelligence humaine ce qu'un étron est à Mona Lisa) a repris ses propos en disant que le "journaliste sportif" avait dit que ce joueur était un gros cochon. Ce qui n'est pas... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 août 2013

Wallagonie lente

Ah début de ces vacances, la presse francophone belgue coquericait wallon : LA RELANCE était là ! Pas une amorce de relance, non, une vraie de vraie, une tellement belle que les plus optimistes se demandaient même s'il ne conviendrait pas de donner le titre de capitale du monde à Mons, Charleroi, Namur, Liège ou Arlon ? Tout en tentant d'éviter une guerre civile pour l'attribution du titre. Dans le même temps, la même presse nous signalait aussi que le record du nombre de faillites en Wallagonie avait été battu après seulement six... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]