Les gens râlent. On se croirait en automne, je n'ai pas encore rentré mes lainages, j'ai rallumé le chauffage, et j'en passe. C'est vrai, mais voyons le côté positif de la chose : c'est le moment de se précipiter sur la Côte flamande pour aller admirer ses cieux merveilleux, humer les embruns vivifiants et profiter de l'immense solitude des plages. C'est quand même mieux que de voir les gens empilés comme des otaries en rut, suant de crèmes solaires aux parfums nauséeux. Les lolos à l'air ou tentant de cacher leur érection en imaginant que la petite qui bronze juste à côté suce autre chose qu'une crème glacée, non? Et puis, neuf degrés à 11 heures à la fin juin, ça permet aux hôtels d'économiser sur la "clim"... Mais, les gens ne sont jamais contents.

Webcam de Blankenberge :

special_popup