Elles se sont battues pendant de longues années pour que le terme "mademoiselle" disparaisse des documents administratifs en France. Elles ont fini par gagner leur "combat". Tout à l'heure, je regardais distraitement une demi-finale du simple dames à Roland Garros. Comme ça. Pour passer le temps. Comme j'aurais pu tout aussi bien regarder un concours de pêche à la mouche dans les méandres de l'Adour. Je suis un homme et rien de ce qui est humain ne m'est étranger, comme disait l'autre...

Mais, quel ne fut pas mon étonnement d'entendre l'arbitre répétéer sans cesse : "avantage, mademoiselle Unetelle", "avantage, mademoiselle Unetelleautre".... Comme vous le savez, je n'aime pas le sport en général et tous les autres en paticulier. Mais quoi ? Que font les chiennes de garde ? Rien. Elles laissent l'arbitre employer cet obscène "mademoiselle" contre lequel elle se sont tant battues...

Reste juste à espérer que mademoiselle Williams et mademoiselle Sharapova jouent leur finale seins nus. Encore que. N'exagérons rien... Elles risqueraient de ne montrer aucun avantage...