20 mai 2013

Immortelles glycines

Rien n'est plus triste qu'une glycine sous la pluie. On dirait que tous les chagrins du monde s'accrochent aux pétales de leurs grappes qui pleureront encore de longues heures durant, une fois les nuages partis. Lorsque ma voisine Véro est partie, voici deux ou trois ans, la première chose que firent les nouveaux propriétaires fut d'abattre l'immense glycine. J'étais le seul à en profiter, elle fleurissait chez moi. Véro me disait souvent, en rigolant, qu'elle m'avait fait un beau cadeau. Enfin qu'elle pouvait quand même en profiter... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]