18 mai 2013

Voyages au bout de l'ennui

Est-ce le souvenir de cette petite odyssée qui a fait que j'ai toujours détester voyager ? Je n'en sais rien. Vous allez me dire que je mens une fois encore. Que je suis allé vivre au Mexique. Que j'ai été six ou sept fois à New-York. Que j'ai même descendu l'Atlantique jusqu'au Cap. Tout cela fait que l'on me prend pour un grand voyageur. Ce qui me flatte tout autant que le petit millier d'amantes que l'on m'attribue. Mais, cela, c'était des voyages d'obligation. Pas des vacances. Pas des voyages d'agréement. Certes, il fut un temps... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 15:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 mai 2013

e.testament 4 bord de mer

Quelle mouche avait piqué ma mère quand elle décida, un jour de juillet 1964 de m'offrir, ainsi qu'à Jean-Pierre, un de mes neveux, 15 jours devacances à Wenduine sur la côte belge ? Peut-être avait-elle besoin de souffler un peu entre mon père aveugle et sa mère dont l'Alzheimer montait plus rapidement encore qu'un sabayon. Je n'en sais rien. On se pose pas ce genre de questions quand on n'a que sept ans. Depuis le petit village où je vivais alors, c'était une expédition. Il fallait d'abord prendre le train à Ciney. Changer à Namur... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 14:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2013

On va pas se plaindre quand même

Les salauds de pauvres ou les personnes à bas revenus devraient cesser de se plaindre comme ils le font sans cesse. Cela fait deux ou trois ans déjà qu'ils ne doivent plus remplir de déclaration d'impôts. Notez qu'on se demande bien pourquoi seulement deux ou trois puisque ça fait déjà longtemps que le Grand oeil des Finances savait, bien avant le chômeur, quels étaient ses revenus. Ben, déjà qu'ils foutent rien de leurs journées, c'est scandaleux qu'ils doivent même plus remplir leur déclaration, ces salauds, entendis-je l'autre... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2013

Il est minuit

J'étais en train de pisser mon dégoût de la vie dans le jardin que je ne verrai bientôt plus, quand le clocher de l'église de Saint-Nicolas sonna les douze coups de la nuit. C'était étrange, on aurait dit un glas et me surpris à penser qu'il sonnait pour moi. L'idée de me coucher dans le semblant de mon lit et de ne pas me réveiller demain matin, de ne même pas sentir Belle me mordre le gros orteil, non pas pour m'éveiller mais juste pour me dire qu'elle avait faim, l'idée que, ayant compris que je n'étais plus là et qu'il faudrait... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 00:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]