22 avril 2013

Avec mon coeur de Hopper

Je vais encore me faire des amis chez les artistes ceptuels. Mais, je m'en fiche. Comme m'avait dit Perec, au point où j'en suis... Et moi, à la virgule où j'en suis, je m'en fous encore plus. Je considère Edward Hopper comme un des plus grands peintres du vingtième siècle. Je pleure et j'éjacule plus devant une toile d'Ed que je pisse dans un urinoir de Duchamp. Et alors ? Ça vous dérange ? Moi pas. Il y a, chez Hopper, tout le désespoir du monde et des amours aussi impossibles qu'inutiles. Et cela mérite le plus profond respect.... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2013

Il était un petit navire

Le propriétaire du bateau dans lequel s'était réfugié le présumé coupable des attentats de Boston est triste. Et on peut le comprendre. Criblé de balles, son petit bateau ne pourra plus ja ja jamais naviguer. Même qu'une page Facebook a été ouverte pour que le peuple Godblessamerica qui, aidé par neuf mille policiers, est parvenu à arrêter le terroriste, se cotise pour lui racheter une nouvelle embarcation.  Selon les forces de l'ordre, les dégâts auraient été causés par la balle que se serait tirée l'individu dans la bouche !... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 17:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 avril 2013

Les tulipes rouges

Aujourd'hui, j'ai profité de la première vraie journée de beau temps poour faire des lessives, étendre le linge dehors et redécouvrir mon jardin minuscule. Il y avait, sous la haie, quelques tulipes dégénérées et rouges qui brillaient dans l'ombre. Qui saignaient, plutôt, comme un coeur qui pleure...
Posté par josephorban à 14:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 avril 2013

Préhistoire de cul

Samedi, j'ai reçu la visite de mon ami Jean-Paul, carolo exilé depuis vingt-cinq ans en Italie pour cause de mariage. Il a plus ou moins mon âge. On a parlé de tout, de rien, surtout de rien, comme souvent. Je ne me souviens plus comment la discussion est arrivée sur le cul ou, plutôt sur sa préhistoire. Nous étions trop jeunes pour avoir participé à mai 68 et trop vieux pour être des enfants de 68. Comment avons-nous découvert la sexualité, sujet hautement tabou dans la plupart des familles d'alors ?  Tant pour lui que pour moi... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 14:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 avril 2013

La poésie au fond du puits

Papa avait douze ans. Fils et petit-fils de mineur, il venait de faire sa communion. Chose étonnante car les mineurs mangeaient volontiers du curé. Ça remplaçait la viande qu'ils n'avaient presque jamais. Mon père aussi. La communion tenait plus de la superstition que du religieux. On ne sait jamais, si celui qui voyait tout existait, peut-être les laisserait-il monter au ciel au cas où ils ne remonteraient pas de la bure. La communion n'était pas vraiment une fête. Le soir, les mères préparaient le "briquet" pour le gamin. Le... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 12:12 - Commentaires [3] - Permalien [#]