C'est mon ami Jean-Louis Vanesch qui m'a annoncé la nouvelle hier soir au téléphone. Photographe lui aussi, Jean-Louis Godefroid est parti samedi emporté par une galopante et douloureuse maladie. Il était aussi fondateur de la revue et de la galerie Contretype. Du temps où je n'étais déjà plus journaliste et encore moins critique, j'ai écrit plusieurs textes pour sa revue. Il m'arrivait, parfois, rarement, de renier ma parole (ne plus écrire) pour des gens que j'aimais bien. Et Jean-Louis était de ceux-là. Avec Jean-Louis, c'est encore un regard en noir et blanc qui s'en va. Salut, l'ami...

Capture d’écran 2013-04-10 à 14