Dans la partie francophone de la Belgique, on tient beaucoup à la laïcité dans l'enseignement. Comment le prouver ? En rebaptisant, si j'ose dire, le noms des vacances et congés scolaires. Ainsi, les congés de Toussaint s'appelleront désormais "congés d'automne". Les vacances de Noël, vacances d'hiver. Exit le congé du Carnaval, bonjour le "congé de détente". Comme si un congé pouvait être autre chose que de détente. Les vacances de Pâques se métamorphosent en vacances du printemps.  Même les grandes vacances deviennent poétiquement les vacances d'été. Et n'ont donc plus rien de grand.

Ou, quand les laïcs du vivre ensemble deviennent plus dogmatiques que le pape. Mais ce n'est pas nouveau... Je préfère encore discuter avec un jésuite en robe qu'avec ces tatoués du vivre ensemble complètement fermés. Ils ne sont pas tous ainsi, je l'admets. Mais, si l'on n'y prend garde, certains d'entre eux pourraient devenir des barbus de la laïcité.  Oh, dieu, faites qu'allah et yahwew les protègent !

Ne t'inquiètes pas, Elise, de ce vocabulaire de pacotille en charentaises, ici, il n'y aurait jamais de vacneces d'été, ici, elles seront toujours grandes...