24 janvier 2013

Comment je suis devenu journaliste VII

Ça commence à devenir une saga. Sans grand intérêt, certes, mais vous avez sans doute remarqué qu'aujourd'hui, ce qui intéressait les gens, c'étaient les choses sans intérêt. Regardez, par exemple, le tollé qu'a fait Depardieu sur la toile. Un journaliste l'a même vu en train de saluer une pute alors qu'il roulait sur son scooter!!! Vous imaginez le crime?  Par contre qu'Arnault planque son fric depuis des années en Belgique, peu de remous. Que du contraire. Il y a même des Belges qui trouvent scandaleux qu'on ne lui donne pas... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 18:34 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

24 janvier 2013

Bien sûr y'a pas que ça dans la vie

Y'a aussi l'annonce de la fermeture totale d'Arcelor Mitall. Et, en conséquence, la mise au chômage de 1200 futurs salauds de pauvres qui vont venir profiter du système alors que ça fait désormais quarante ans que les politiciens font tout, mais absolument tout, c'est à dire rien, mais absolument rien pour combattre le chômage galopant. Mais, ça, la fermeture totale de Mittal, c'est un scoop aussi étonnant que les aveux de dopage d'Armstrong. Quand donc les esclaves contemporains comprendront-ils qu'un patron c'est, avant toute... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 17:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 janvier 2013

Comment je suis devenu journaliste VI

Petite pause. Un soir, je m'entretenais avec le peintre Jacques Charlier. Avec qui, pourtant, mes premiers contacts avaient étés assez froids. J'avais un problème. Quelqu'un m'avait demandé de lui écrire une préface d'exposition. Ce quelqu'un me payerait, mais je ne savais pas du tout quelle somme demander. Dix mille balles, Jacques, tu crois que ce serait trop? Il avait rigolé. Tu parles en francs français, j'espère ? Parce que si tu parles en francs belges, on va te prendre pour un con. Chose que j'étais sans doute. Et suis plus... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2013

Comment je suis devenu journaliste V

Vint le premier accroc. C'était à l'occasion de je ne sais plus quel quantième anniversaire du Ramada Hôtel de Liège dont tout le monde se demandait à l'époque comment il tenait encore debout tant les réservations étaient rares. Je dois dire que la réception était aussi fastueuse que l'exposition nulle. Champagne normal ou rosé, jeunes hôtesses en très mini-jupe et horribles collants noirs (je ne parle pas de la couleur ici mais du support que j'ai toujours trouvé comme une insulte à l'étotisme) qui, aujourd'hui, seraient très... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 14:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 janvier 2013

Ce matin, j'étais content

Oh! Pour pas grand chose. Je n'ai jamais demandé la Lune. J'étais content pour une tasse de café bien chaud prise après mon réveil tardif sous la chaleur de mon peignoir de laine et celle de quelques mots. J'étais content parce que je voyais le merle manger les quelques morceaux de pain que je lui avais donnés. Le "bonheur" n'existant pas dans la vie, il faut se satisfaire des mille petits bonheurs que l'on peut croiser et se dépêcher de les aattraper. Au hasard d'un mot. D'une image. D'un caillou ou d'un brin d'herbe. Ce matin,... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 13:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 janvier 2013

Semence de curieux II

Dans l'impossibilité de répondre personnellement aux miliers d'admiratrices qui me posent des questions à la limite de l'indiscrétion, je profiterai dorénavant de ce blog pour leur dire autre chose que "ça ne vous regarde pas". Première question: mais pourquoi n'étiez-vous pas payé? Parce que vous en disiez trop? Parce que votre point-de-vue était à l'opposé du convenable? Non. Tout simplement, mais personne n'était encore au courant, parce que le journal n'avait pas d'argent. Bien sûr, il était obligé de payer les jeunes... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2013

Comment je suis devenu journaliste IV

Le jeudi soir, c'était "réunion de la rédaction". Enfin, on appelait ça comme ça. Disons que c'était surtout le soir où le patron du bistrot du coin nous recevait avec un sourire plus large que ses épaules. La moyenne d'âge de l'équipe rédactionnelle du journal, qui allait bientôt rejeter Libé à son âge de Cro-Magnon, était de 25 ans. Participaient aussi à cette réunion Christian, le gestionnaire du journal et sa compagne Michelle qui devait être là pour garder un oeil sur la gestion. Ce n'était pas un mannequin, disons qu'elle avait... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 11:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]