Parfois, quand on se lève le matin après s'être couché fort tard et qu'on lit les nouvelles du jour, il faut les lire deux fois pour se rendre compte qu'on n'a pas rêvé. 

C'est le cas de Cindy. Depuis l'âge de 18 ans, Cindy n'a qu'une seule idée en tête. Aujourd'hui qu'elle en a 24, elle s'est enfin décidée: elle va mettre sa virginité aux enchères sur internet. Pour 100.000 euros minimum! Et plus si affinités. Pourquoi 100.000? Pour pouvoir s'acheter une maison et changer de vie! On croit rêver. Avec cette somme, on peut espérer acheter un taudis, et encore. Ça fait déjà longtemps que Cindy ne croit plus au Prince charmant, mais elle rêve que cette première (et dernière) fois se passe soit dans la mer, soit dans un avion! Elle se défend en disant qu'une vierge de 24 ans, de nos jours, ça doit être fort rare. Donc fort cher. De fait, à part certaines nonnes, ça ne doit pas courir les rues. 

Notez qu'elle pourrait très bien s'engager un jour seulement comme femme d'ouvrage dans un Sofitel et profiter de la présence d'un éjaculateur précoce. Ça rapporterait beaucoup plus que les enchères et ça ne durerait que trois minutes maximum. Mais non, parce que cela ressemblerait trop à de la vénalité et que Cindy ne supporterait pas cela pour le plus beau moment de sa vie. C'est vrai, on a tous ses valeurs. Et puis Cindy a lu sur Google que ce n'était pas illégal. Si Google le dit...

Il est heureux que le pointage quotidien n'existe plus car il est probable que Cindy y passerait un sacré mauvais moment sous les rires et les quolibets. Il est probable aussi que Cindy attende plus longtemps que soeur Anne, l'ombre du premier euro. Non pas qu'elle soit vraiment moche, vous savez, les goûts et les couleurs, mais que les prétendants vont sans doute exiger le port du préservatif de peur que la connerie soit une maladie sexuellement transmissible...

PS: on ne sait pas encore si la vente aura lieu sur E.Bay ou sur un autre site.