Comme tout enfant, j'ai connu des peurs déraisonnables. Lorsque je vivais dans la maison très humide du Condroz, il y avait bien sûr les taches de moisissure sur les murs de la chambre, les monstres qui venaient se traîner au milieu de la nuit sous le lit, des papiers qui, en se défroissant, faisaient venir des rats géants... Mais il y avait surtout un personnage qui me terrorisait plus que tout.

Il ne venait que certaines nuits de pleine lune, quand celle-ci passait devant la minuscule fenêtre dans le toit. L'homme passait la moitié de son visage dans un coin de la fenêtre. Il portait un large chapeau noir. Je pouvais distinguer son oeil gauche qui m'observait, m'épiait plutôt. Je ne pouvais rien faire d'autre que me cacher sous les couvertures. Mais, au bout de quelques minutes, je me sentais obligé d'aller vérifier si... Non, il était toujours là. Sa silhouette ressemblait étrangement à ce dessin que j'avais déjà vu dans des livres:

 

7710

Etait-ce le vent? Etait-ce mon imagination? Mais je ne pouvais alors empêcher cette ritournelle cent fois entendue de grincer dans ma tête...

http://www.youtube.com/watch?v=B5jS-b_C_co&feature=related

Bien entendu, je ne connaissais que le refrain et ne comprenais rien aux couplets. Mais c'était chaque fois comme un cauchemar éveillé...