Hier, j'étais à l'hôpital pour passer un  toujours très agréable examen du fond de l'oeil. D'abord, une tortionnaire en blanc vient vous mettre des gouttes de je ne sais quoi pour vous dilater les pupilles. Déjà là, vous n'y voyez plus grand chose. Ensuite, comme si ce n'était pas assez, on vient prendre douze photos de chaque oeil, plein flash au fond. Autant dire que, une fois sorti de la salle de torture, vous n'y voyez plus goutte, surtout par une journée ensoleillée comme hier.

Vers midi, nous n'étions plus que trois à attendre d'avoir des yeux de chat. Une petite fille de six ans accompagnée de sa maman, un monsieur plus âgé et sa dame et moi. Le monsieur dit à sa femme qu'une fois l'examen passé, ils iront prendre un café et qu'il attendra une demi-heure avant de reprendre le volant. Je lui dis qu'à sa place, je ne m'y risquerais pas. Pourquoi? Parce que vous auriez déjà beaucoup de chance si vous arriviez à lire le journal en fin de journée. Ah bon, me dit-il, on ne m'avait pas dit ça. C'était la première fois qu'il passait cet examen. Il n'avait même pas de lunettes solaires sur lui!

Notre conversation n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd. La petite fille interpelle sa mère. Dis, maman, t'as entendu ce que le monsieur vient de dire, eh bien, je crois qu'après-midi, je ne vais pas pouvoir ranger ma chambre.

Ça a fait rire tout le monde.