09 août 2012

La lectrice II

Ce matin, c'était une douce matinée de doux automne (dont on entend déjà l'assourdissant galop). À onze heures, les terrasses des bistrots étaient déjà noires de monde. C'est l'époque où celles qui ne sont pas des hommes espèrent un coup de vent pour dévoiler que leur lune que des robes légères éclipsent d'une fausse pudeur...  La lectrice était là, avec son café et son petit verre d'eau. D'une grande pudeur elle aussi. Je veux dire qu'elle n'est pas du genre à exhiber la couverture de son livre pour montrer qu'elle lit ceci ou... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 15:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]