C'est un jeu auquel on se prête inconsciemment quand on lit un livre: à quoi pouvaient bien ressembler les héros et les personnages de ce roman? Au bout du compte, il y aura probablement autant de portraits différents que de lecteurs. Brian Joseph Davis a voulu pousser le jeu un peu plus loin. Partant des descriptions physique faites par l'auteur, il a encodé toutes ces données dans un logiciel normalement utilisé par les services de police. Il vient d'ouvrir un site sur lequel il propose les résultats de ses dix premières recherches.

http://thecomposites.tumblr.com/

C'est assez amusant. Ainsi, je n'imaginais pas du tout Emma Bovary comme cela:

zmma1

Et Gustave doit se retourner dans sa tombe lui qui ne voulait pas qu'on illustre son roman afin que chaque lecteur ait une image personnelle d'Emma. D'une certaine manière, c'est un peu dommage car si un peintre de l'époque avait réalisé le portrait d'Emma après lecture, on aurait pu comparer les résultats de l'imaginaire face à la technologie.