C'est un voisin, quelques maisons plus haut que chez moi. Un monsieur qui, toute sa vie durant, s'est levé à quatre heures du matin tous les jours pour gagner sa vie. Sans doute n'a-t-il jamais pris un seul jour de congé maladie. Il me parle de l'Angleterre. S'offusque du comportement des voyous. Songe à tous ces commerçants honnêtes qui ont vu leur commerce brisé. On ne peut pas lui donner entièrement tort. Par exemple, je me suis demandé comment il se faisait que tous ces voyous qui n'avaient rien possédaient tous (ou presque) un BlackBerry? Fermons la parenthèse.

Il me parle ensuite de tous ces chômeurs belges qui profitent du système tout en admettant que, ben, oui, du travail, il y en aura toujours de moins en moins. 

Et les patrons qui mettent leurs firmes en faillite et qui, en retour, se voient récompensés de dix millions d'euros pour services rendus, ils ne profitent pas du système?