Il y a toujours eu des mots champignon, qui surgissent, qui sont à la mode durant un certain temps puis qui meurent sans trop que l'on sache pourquoi. C'est valable aussi pour certaines expressions.

Ainsi, avez-vous remarqué que, depuis cinq ou six mois, les problèmes ont presque totalement disparu des conversation. Si vous appelez pour reporter un rendez-vous, pour dire que vous achèterez ce livre, ce dvd, n'importe quoi, plus tard ou même pour dire qu'on se voit demain, il n'y a plus de problème. Aujourd'hui, on vous répond "Ça va, Monsieur, pas de souci". 

Pas de souci par ci, pas de souci par là. Comme si le mot "souci" adoucissait le "problème". Le rendait moins pénible. L'effaçait même puisque le souci n'est pas vraiment un problème. On dirait même que le mot sort joyeusement de la bouche de la personne qui le prononce. Comme s'il était porteur d'une nouvelle presque bonne.

En fin, ce nouveau tic finira bien par disparaître comme il est arrivé. Pas d'inquiétude...