Au Pérou, Julia était très heureuse après son troisième accouchement. Sauf que ses seins ont commencé à grossir démesurément. À tel point que l'on a dû lui confectionner un soutien-gorge à bonnets N.

La malheureuse était à peine capable d'encore respirer et, à l'instar des tortues, quand elle se couchait sur le dos, elle ne pouvait se relever toute seule. Un journal local a lancé une campagne dans le but de lui permettre de se faire opérer.  C'est aujourd'hui chose faite. L'opération a duré six heures et on lui a enlevé seize kilos de chairs.

Aujourd'hui, Julia respire. On ne sait pas si Julia désire encore vraiment un quatrième enfant...

aa