Le président nicolas bruni ne recevra pas le dalaï lama en visite à Paris la semaine prochaine.
C'est ce que l'on appelle une logique de continuité.
Après avoir chaleureusement accueilli des humanistes libyens, syriens ou autres, il serait quand même malvenu de recevoir un type qui ne songe qu'à foutre le bordel au paradis de la démocratie juste au moment où ce même éden se prépare à recevoir les dividendes des entreprises pharmaceutiques du monde entier dans la grande fête de l'amitié autour des peuples.

Le dalaï lama est un terroriste. Et on connaît la position ferme de nicolas bruni envers ces ordures.