Elle me téléphone pour me demander s'il n'y a pas de petit Antoine à la maison. Je lui réponds que non. Elle me dit qu'elle a trouvé une malette dans l'autobus et qu'elle téléphone à toutes les personnes qui portent mon nom. Je lui demande si elle appelle depuis un fixe ou un portable. Un portable me dit-elle. Je lui souhait bonne chance car, à Liège, Orban, c'est presque un nom commun tellement il y en a.