Demain après-midi, le tsaron recevra Bono en vue d'évoquer la situation de l'Afrique.

Selon le porte-blabla de l'élysée, le tsaron « est très sensible au plaidoyer de Bono pour le développement du continent et il entend bien continuer à être l’avocat de l’Afrique dans toutes les enceintes internationales, comme il l’a été depuis mai dernier ».

En recevant Kadhafi ou en prononçant un discours à Dakar, par exemple ?

Enfin, du moment que le discours passe...

adakar