L'ex tsaronne a précisé qu'elle ne ferait aucun commentaire sur son divorce.

Une interview dans l'Est républicain, suivie d'une autre dans Elle, voilà qui est paradoxal.

À moins que ce ne soit pour illustrer l'expression "parler pour ne rien dire". Ce qui, dans son cas est pardonnable. Ça doit être de la déformation conjugale.