19 octobre 2007

Elégance

Le tsaron s'est quelque peu énervé devant ces salauds de journalistes qui osaient lui parler de la rupture. C'est vrai que tout le monde s'en fout, mais qu'à force de se "hiltoniser" lui-même, le tsaron ne reçoit jamais rien d'autre que la monnaie de sa mauvaise pièce. Le cabotinage grotesque de l'intronisation à l'élysée, ça, ça intéresse les Français. Mais la rupture, ça c'est du privé. En outre, le tsaron s'interroge aussi. Peut-être que les Français "ont plus de pudeur et plus de discrétion [que vous, journalistes] et un... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 21:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

19 octobre 2007

On s'interroge

Le scribe Guaino est fâché contre les professeurs qui refusent de lire la lettre de Môquet à leurs élèves. Selon lui, puisque le gouvernement a décidé que c'était un document intéressant et demandé aux professeurs de le lire, ces derniers n'ont pas à désobéir. Le scribe Guaino est fort triste. Il s'interroge même: que sont donc l'éthique et les devoirs d'un professeur dont la nation a payé les études, dont la nation paie le salaire et auquel la nation confie ses enfants ? Et alors ? Jusqu'à preuve du contraire, les professeurs... [Lire la suite]
Posté par josephorban à 21:41 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
19 octobre 2007

Liesse populaire

Scènes d'allégresse à Karachi pour fêter le retour de la corruptrice Bibi. 130 morts pendant le feu d'artifices.
Posté par josephorban à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 octobre 2007

Extrait

Extrait du discours sur la pauvreté prononcé mercredi par le chef de gare : "...la solitude poisseuse, celle qui oppresse, celle qui naît de la privation de l'écoute, du soutien, du regard de l'autre, celle qui fait oublier le sentiment d'aimer et d'être aimé". Je ne vois pas le rapport avec la pauvreté. Il devait avoir la tête ailleurs. "Pauv' pitit, va" c'est qu'il tenterait presque de faire pleurer dans les chaumières...
Posté par josephorban à 08:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]