À moins de paraître SDF parmi les SDF, il faut désormais avoir un milliard de dollars (à peine 710 millions d'euros) pour faire partie des 400 étatsuniens les plus riches.

Le magazine Forbes a calculé que, en un an, le club des 400 avait vu sa fortune s'accroître, en moyenne de 23 %.

C'est toujours mieux que l'augmentation annuelle d'un pour cent de ceux qui se lèvent tôt.