Pas facile pour un travailleur portugais immigré en Angleterre de se retrouver au chômage à 44 ans.
C'est pourtant ce qui vient d'arriver à un certain José Mourinho, jusqu'alors entraîneur du F.C. Chelseakov.
Le problème, c'est que ce travailleur avait encore trois années de contrat à remplir avec son employeur.
Trois années de contrat fois 7,8 millions d'euros de salaire annuel, si on compte bien, cela fait un peu moins de 23,5 millions d'euros.
Mais il y a toujours moyen de bien s'arranger et de négocier. Parce que, c'est pas facile de se retrouver sans emploi à cet âge après s'être donné sans compter pour son patron. Lequel, conciliant, a accordé une indemnité de 37,5 millions à son ancien ouvrier.
Quatorze millions de rabiot, c'est le moins qu'on puisse donner comme aumone pour surmonter la dépression.