La semaine dernière, dans un souci de décentralisation, le tsaron avait emmené sa meute de courtisans à Strasbourg en tgv et hôtel de luxe. On ne sait pas si le prochain voyage de décentralisation aura lieu à Saint-Pierre-et-Miquelon, mais on peut imaginer, sans préjugés malsains que ce serait quand même mieux du côté des Antilles.

Aujourd'hui, le président hyperactif n'avait emmené que son larbin des affaires étrangères pour aller casser le bretzel avec Angela à Berlin. Normal, le président s'y est rendu en hélicoptère, ça pollue moins qu'un tgv et puis, on voit mieux le paysage.

Comme on le voit, le président est toujours à la bourre. Comme il pleuvait, Angela l'a reçu avec un parapluie. Pour un remake du parapluie de chère bourre?

a1

Non je ne pourrai jamais vivre sans toi
Je ne pourrai pas, ne pars pas, j'en mourrai
Un instant sans toi et je n'existe pas
Mais mon amour ne me quitte pas
Mon amour je t'attendrai toute ma vie
Reste près de moi reviens je t'en supplie
J'ai besoin de toi je veux vivre pour toi
Oh mon amour ne me quitte pas