J'avais déjà lu semblable étude voici un an ou deux en Belgique. La France vient de se pencher sur la même queston: y aurait-il une médecine à deux vitesse? Les pauvres se soigneraient-ils moins bien que le riches? Eh bien, selon cette étude, il semblerait que non. Les pauvres, comme les riches consacrent 2,5 % de leur budget aux soins de santé. Egalité donc.

Oui, bien, sauf que 2,5 % de 800 euros, ça fait quand même moins que 2,5 % de 3.000 ou plus, non???

Ah, ces pauvres!!! Toujours à se plaindre...