L'athlète qui vient de se faire prendre à Osaka avait pris de la testostérone. Il paraît que l'un des effets secondaires de cette vitamine (ne parlons pas des cancers et autres maladies collatérales) est la possibilité d'une érection de très très longue durée.

Comme me disait un ami gay : "Pourquoi crois-tu que je ne rate aucune course à pied aux jeux olympiques"?