Au début de cette année, le candidat UMP Christian Vanneste a été condamné pour injures homophobes par le tribunal de Douai. Le pourtant génétiquement hétéro Sarkozy avait assuré quelques jours plus tard que cet élu ne serait pas réinvesti aux prochaines législatives. Il le sera pourtant sous l'étiquette CNI-UMP. À force de marteler qu'il tiendra ses promesses, 53% des Français ont fini par le croire.

Vanneste prétendait, entre autres choses, que l'homosexualité était inférieure à l'hétérosexualité et qu'elle présentait un danger pour l'humanité. Il faudrait aussi se poser la question de savoir si la fellation est supérieure ou non au cunnilingue. Quant au danger pour l'humanité,il y aura toujours assez d'homos "pervers" pour passer outre leur "infériorité génétique"...

Selon les premiers graboudjas du futur gouvernement français, la parité semble respectée. 9 mâles pour six femelles. Le compte est bon. On notera aussi que, sauf coming-out improbable, le futur gouvernement est entièrement et génétiquement supérieurement hétérosexuel. À moins que le tsaron ne trouve que Kouchner tire mieux les pipes que Cécilia...